Problème du cuir chevelu et chute de cheveux : Causes et traitements

Vous constatez que vos cheveux tombent ? En effet, la perte de cheveux peut arriver à tout le monde. La première question qui a besoin de réponse est : quelles sont les causes d’une chute de cheveux ? Connaître les causes permet de mieux choisir le traitement adapté.

Quelles sont les causes possibles d’une chute capillaire ?

Bien que la cause d’une chute de cheveux soit toujours un dérèglement capillaire, les facteurs peuvent être multiples. Déterminer avec précisions les facteurs ayant joués un rôle dans une chute de cheveux de type alopécie androgénétique ou calvitie, permettra au médecin spécialisé dans les pathologies du cuir chevelu de mettre en place des solutions et traitements adaptés.

Le stress ou un choc émotionnel peut-il provoquer une perte excessive de cheveux ?

Le stress est l’un des facteurs qui peut provoquer une perte de cheveux. Dans certains cas, un épisode de stress important, de dépression ou un choc psychologique peuvent être à l’origine d’une alopécie de type effluvium télogène. Ce type d’alopécie occasionne une chute diffuse de cheveux sans dégarnissement.

Les médicaments et l’anesthésie générale peuvent-ils jouer un rôle dans une perte importante de cheveux ?

La prise de certains médicaments en automédication peut également favoriser la chute de cheveux. C’est notamment le cas pour l’ibuproféne, les antidépresseurs ou encore certaines pilules contraceptives chez la femme. Néanmoins la pousse de cheveux reprend normalement lors de l’arrêt du traitement. Si l’alopécie persiste à l’arrêt du traitement médical, une consultation chez un médecin spécialiste du cuir chevelu peut s’avérer nécessaire.

Perdre ses cheveux à la suite d’un dérèglement hormonal (la grossesse, l’accouchement, la ménopause…)

Les femmes connaissent de nombreux dérèglements hormonaux au cours de leur vie. Ces dérèglements peuvent provoquer des cas d’alopécie notamment lors de la ménopause avec la production importante d’hormones mâles. Après l’accouchement, les cheveux passent en phase télogène provoquant ainsi une chute plus importante que le reste du temps pouvant entraîner un changement d’aspect de la chevelure.

Les carences alimentaires

Si vous suivez un régime trop strict, cela peut aussi être à l’origine de la chute de cheveux. Effectivement, une carence en fer ou en vitamine B9 accélère la perte des cheveux et ralentit leur repousse. Pour éviter de fragiliser les cheveux, un régime alimentaire et une hygiène de vie équilibrée sont fortement conseillés.

L’alopécie d’origine héréditaire

Il y a aussi ce qu’on appelle l’alopécie androgénétique ou calvitie. Il s’agit d’un problème capillaire héréditaire qui touche généralement les hommes mais également les femmes généralement après la ménopause. L’alopécie androgénétique est due à une fragilisation des follicules pileux, une accélération du cycle de vie capillaire et un manque d’irrigation de la racine du cheveu. Tous ces facteurs entraînent la chute des cheveux.

Quand s’inquiéter de la perte de cheveux ?

Les facteurs hormonaux, des facteurs génétiques et d’autres facteurs influencent la croissance et le cycle de vie des cheveux. Nous perdons tous nos cheveux chaque jour. En revanche, il est conseillé de consulter un spécialiste pour les chutes diffuses, pour les pertes qui deviennent abondantes et quand le sommet de votre crâne devient clairsemé.

Comment stopper la chute de cheveux chez la femme chez l’homme ?

Pour limiter ou remédier à une calvitie, une consultation avec un médecin spécialiste des pathologies du cuir chevelu doit être réalisée. Seul un examen du cuir chevelu afin de déterminer les causes et le types d’alopécie pourra permettre de déterminer les solutions thérapeutique et/ou esthétique adaptées.

Les traitements thérapeutiques

Il est important de savoir qu’il n’existe pas de shampoing ou de remède miracle contre la chute de cheveux chronique. Seul un médecin spécialisé pourra vous prescrire des solutions efficaces. En effet, il existe aujourd’hui des traitements médicamenteux bénéfiques contre la perte de cheveux. Dans le cas par exemple d’une alopécie androgénétique, un traitement à base de Minoxidil ou de Finastéride pourrait avoir des résultats probants pour lutter contre la chute de cheveux tout en favorisant la repousse. Il faut noter que les effets du Minoxidil ou du Finastéride disparaissent à l’arrêt du traitement.

La greffe de cheveux

Malgré l’efficacité prouvée du Minoxidil ou d’autres traitements thérapeutiques, la greffe de cheveux reste la solution apportant les résultats les plus probants et durables. Cette intervention chirurgicale peut intrusive consiste à prélever des follicules pileux d’une zone donneuse pour être implantés sur la partie du crâne dégarni. Ce type d’intervention donne aujourd’hui des résultats naturels et indétectables à l’œil nu.